5 fausses idées reçues sur le métier de freelance

Il existe des stéréotypes sur tous les métiers, et tous les statuts. C’est également le cas pour les freelances. Entre la réalité et la fiction, le fossé est grand. J’ai regroupé les 5 plus grandes idées reçues sur le métier de freelance et vous explique pourquoi ils sont faux.

 

Etre freelance, c’est dur

Probablement la phrase que j’entend le plus depuis un an. Souvent accompagnée de « tu es courageuse ». Personnellement, je trouve qu’il est bien plus courageux de faire 1 heure de route tous les matins pour rester de 09h à 17h dans un bureau à faire un travail qu’on aime moyennement. Est-ce que le statut d’employé est considéré comme « facile » ? Je ne pense pas. Etre freelance, ce n’est pas plus dur qu’autre chose. Si vous travaillez bien, il n’y a pas de raisons que les choses se passent mal.

 

Il faut des années d’expérience

Faux, et j’en suis bien la preuve ! Si vous voulez vous lancer, pourquoi attendre ? Au plus on vieillit, au plus on a de frais (maison, voiture, enfants,…) et donc d’excuses pour ne pas se lancer. Jamais on ne me reproche mon âge ou mes quelques années d’expériences dans le monde du travail. Se lancer jeune comme freelance, c’est justement une force. Cela prouve que vous avez confiance en vous et en vos compétences.

 

 On peut gérer son temps comme on le souhaite

C’est vrai, mais pas de la manière dont c’est souvent compris. Beaucoup de gens imaginent que je peux faire ce que je veux de mes journées. Après tout, personne ne me surveille. Mais le travail doit être fait. Et mes clients vivent/travaillent la journée comme tout le monde. Je dois donc être opérationnelle du lundi au vendredi 😉 Alors il est vrai que je peux gérer mon agenda, mes rendez-vous, mon workflow comme je veux. Mais je ne peux pas décider un matin que je me prends 1 semaine de congés sans prévenir personne 😉

 

Il faut être tout le temps disponible

Un piège dans lequel il ne faut pas tomber ! En tant qu’employé, c’est déjà compliqué de décrocher du travail et ne pas regarder ses mails le soir. Alors quand on est freelance… C’est bien d’être disponible et réactif. Mais nous ne sommes pas des robots. Il m’arrive de répondre à des urgences le soir et le weekend mais je garde des moments où je suis complètement off.

 

On perd sa sécurité de l’emploi

On termine avec une de mes idées reçues favorite : la sécurité de l’emploi ! Et je vais être cash : il n’y a plus aucune sécurité de l’emploi nul par ! Regardez le nombre d’entreprises qui ferment de jours en jours… C’est malheureux, mais un CDI ne vous protège pas d’une restructuration ou d’une faillite. En Belgique, nous l’avons vu récemment avec Caterpillar ou ING.

En tant que freelance, je sais exactement où j’en suis dans mon business. J’ai également une vision plus clair de mon évolution sur les prochaines années. Je n’ai pas à attendre une promotion ou une augmentation. Je travaille avec de nombreuses personnes, ce qui me permet de ne pas avoir un trop gros vide si l’une d’elles stoppe notre collaboration.

Parmi tous les freelances que je connais, aucun ne se sentait plus en sécurité quand il était employé…

 

Voici donc les 5 idées reçues que j’entends le plus souvent. Je remarque que ces fausses croyances bloquent souvent des gens talentueux qui rêvent de se lancer. C’est pourquoi j’avais envie de « casser » certains stéréotypes. N’hésitez pas à me poser vos questions supplémentaires dans les commentaires 😉

10 Comments

  1. Manon 16 janvier 2017

    Merci pour ce très intéressant article. Je termine mes études cette année et je m’intéresse beaucoup aux métiers en freelance. Je garde tout ça de coté. Merci beaucoup !

    Bisous, et belle fin de journée à toi.

    Manon ♥
    http://www.chouquettes-mascara.com

    Répondre
    • Valentine 16 janvier 2017

      Merci pour ton commentaire 😉 Si tu as des questions, n’hésite pas 😉

      Répondre
  2. idoitmyself 18 janvier 2017

    Hello valentine,
    Merci pour ce chouette article qui pour une fois donne un peu de motivation à « poursuivre ses rêves »!
    Belle journée à toi,
    Bises,
    Céline

    Répondre
  3. Sara 20 janvier 2017

    hELLO !

    C’est vrai qu’il y a beaucoup de « clichés » sur le métier de Freelance. Le temps passe et je me pose des questions à ce sujet haha. J’aimerai beaucoup me lancer à la fin de mes études, dans quelques mois. J’espère être aussi passionnée que ceux qui se sont déjà lancés!

    Sara

    Répondre
    • Valentine 21 janvier 2017

      N’hésite pas si tu a des questions 😉
      Bonne continuation 🙂

      Répondre
  4. Ségolène 3 février 2017

    Merci infiniment pour cette mise au point. Je suis en pleine création d’entreprise et ce sont énormément de chose qu’on me adore me sortir (particulièrement le point numéro à cause de mon âge. Ce que je trouve complètement stupide). Je me sens un peu plus comprise ^^

    Répondre
    • Valentine 13 mars 2017

      Contente que cet article te soit utile 😉 Bonne continuation dans ton projet 😉

      Répondre
  5. La vie en prune 18 février 2017

    Il est vrai que bien souvent on pense que les freelance gèrent leur temps comme il le souhaite et ne travaillent donc jamais ! Mais ce qu’on ne voit pas c’est que vous avez du travail, beaucoup même voir plus que certains employés de bureau hors de leur domicile ^^. Bisous !

    Répondre
    • Valentine 13 mars 2017

      C’es vraiment une autre façon de travailler et de planifier son travail. En général, j’essaie de faire des grosses journées en début de semaine quand je suis en forme. Et si possible, j’arrête le vendredi à midi 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *