J’arrête de procrastiner : mon bilan après 3 mois

Cet été, je vous parlais de mon problème de procrastination et me donnait un point d’honneur à arrêter cette mauvaise habitude. J’avais reçu pas mal de réactions à cet article. Il est vrai que nous sommes beaucoup à avoir ce défaut 😉 Je me suis dit qu’il était temps de faire un bilan 😉

 

Bilan global

Après 3 mois, je suis plutôt contente de l’avancement même si tous les jours ne sont pas parfaits. De manière générale, la technique du “batching” m’aide beaucoup dans mon problème de procrastination. J’ai séparé mes journées par tâche ce qui me permet d’avoir un workflow plus fluide. Par exemple, je m’occupe le lundi des réseaux sociaux de mes clients. Le mardi, je fais tout le travail de rédaction. Le jeudi, je me réserve une journée plus créative. Avant, je perdais un temps fou à passer d’une tache à l’autre. Par exemple, je commençais le lundi avec la création de posts Facebook pour un client. Puis je passais à la rédaction d’un article. Puis je faisais des mises à jours sur un site internet, …

Avec à chaque fois une bonne excuse pour commencer une nouvelle tache de plus en plus tard. Par exemple “Photoshop s’allume, je check vite mon feed Instagram.”

En ayant des journées où je suis dans le même “mood” tout le temps, je m’éparpille moins et donc procrastine moins entre deux jobs à terminer.

 

L’astuce que j’ai mise au point

Avoir des meilleures méthodes de productivité c’est bien, et ça aide à moins procrastiner, mais parfois ça ne suffit pas. Surtout quand il s’agit de projets personnels et que personne ne vous tombera dessus si vous êtes en retard. Ici encore, j’ai cherché dans les méthodes de productivité et de coaching. Et comment être certain de travailler su un projet ? : s’engager envers quelqu’un. Et oui, si vous dites à un ami que vous lancez un nouveau projet en septembre et que rien n’arrive, il vous demandera où ça en est. Et ça change tout. Quand vous n’êtes plus tout seul avec votre planning perso, et que vous avez donné ouvertement une date limite, vous aurez beaucoup plus envie de vous y tenir.

Pour les blogueurs qui sont en retard dans leurs articles, vous pouvez par exemple les annoncer deux-trois jours avant leurs parutions. Vous aurez beaucoup plus envie de terminer votre article pour le dimanche soir après l’avoir “promis” sur vos réseaux sociaux.

 

Procrastination : à travailler encore

Bien sur, tout n’est pas parfait au bout de 3 mois. Alors comme s’engager « publiquement » semble fonctionner, voici ce que je m’engage à travailler les 3 prochains mois :

  • Ne plus envoyer mes factures en retard (légèrement pratique pour être payée en plus :p)
  • Ne pas laisser un mail sans réponse plus de 24h
  • Répondre plus rapidement à mes commentaires sur ce blog ou sur Instagram

 

Et si vous faisiez le même excercice? N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous souhaitez améliorer de votre côté. On pourra faire le bilan ensemble 😉

4 Comments

  1. Pauline & Alizée 15 novembre 2016

    Très sympa cet article, c’est motivant !

    Répondre
  2. Laura de Libre com le web 18 novembre 2016

    Effectivement ce n’est pas toujours évident de s’organiser avec toutes les tâches à effectuer. Pour ma part je ressens le besoin de canaliser mes activités comme tu le fais sinon je pars dans tous les sens parce que je veux tout faire le plus vite possible !
    Je te souhaite une bonne journée 🙂

    Répondre
    • Valentine 23 novembre 2016

      Pareil, je trouve que c’est plus simple pour se concentrer 😉
      Bonne soirée 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *