J’arrête de procrastiner : mon bilan après 3 mois

Cet été, je vous parlais de mon problème de procrastination et me donnait un point d’honneur à arrêter cette mauvaise habitude. J’avais reçu pas mal de réactions à cet article. Il est vrai que nous sommes beaucoup à avoir ce défaut 😉 Je me suis dit qu’il était temps de faire un bilan 😉

 

Bilan global

Après 3 mois, je suis plutôt contente de l’avancement même si tous les jours ne sont pas parfaits. De manière générale, la technique du “batching” m’aide beaucoup dans mon problème de procrastination. J’ai séparé mes journées par tâche ce qui me permet d’avoir un workflow plus fluide. Par exemple, je m’occupe le lundi des réseaux sociaux de mes clients. Le mardi, je fais tout le travail de rédaction. Le jeudi, je me réserve une journée plus créative. Avant, je perdais un temps fou à passer d’une tache à l’autre. Par exemple, je commençais le lundi avec la création de posts Facebook pour un client. Puis je passais à la rédaction d’un article. Puis je faisais des mises à jours sur un site internet, …

Avec à chaque fois une bonne excuse pour commencer une nouvelle tache de plus en plus tard. Par exemple “Photoshop s’allume, je check vite mon feed Instagram.”

En ayant des journées où je suis dans le même “mood” tout le temps, je m’éparpille moins et donc procrastine moins entre deux jobs à terminer.

 

L’astuce que j’ai mise au point

Avoir des meilleures méthodes de productivité c’est bien, et ça aide à moins procrastiner, mais parfois ça ne suffit pas. Surtout quand il s’agit de projets personnels et que personne ne vous tombera dessus si vous êtes en retard. Ici encore, j’ai cherché dans les méthodes de productivité et de coaching. Et comment être certain de travailler su un projet ? : s’engager envers quelqu’un. Et oui, si vous dites à un ami que vous lancez un nouveau projet en septembre et que rien n’arrive, il vous demandera où ça en est. Et ça change tout. Quand vous n’êtes plus tout seul avec votre planning perso, et que vous avez donné ouvertement une date limite, vous aurez beaucoup plus envie de vous y tenir.

Pour les blogueurs qui sont en retard dans leurs articles, vous pouvez par exemple les annoncer deux-trois jours avant leurs parutions. Vous aurez beaucoup plus envie de terminer votre article pour le dimanche soir après l’avoir “promis” sur vos réseaux sociaux.

 

Procrastination : à travailler encore

Bien sur, tout n’est pas parfait au bout de 3 mois. Alors comme s’engager « publiquement » semble fonctionner, voici ce que je m’engage à travailler les 3 prochains mois :

  • Ne plus envoyer mes factures en retard (légèrement pratique pour être payée en plus :p)
  • Ne pas laisser un mail sans réponse plus de 24h
  • Répondre plus rapidement à mes commentaires sur ce blog ou sur Instagram

 

Et si vous faisiez le même excercice? N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous souhaitez améliorer de votre côté. On pourra faire le bilan ensemble 😉

J’arrête de procrastiner !

Il y a quelques semaines, j’ai décidé de corriger un défaut dans ma manière de travailler : toujours tout remettre au lendemain et finir dans l’urgence. Et oui, je suis très organisée mais je suis incapable de prendre l’avance dans mon travail quand j’en ai l’occasion. Je vous explique aujourd’hui mon plan d’attaque personnel que j’ai mis au point pour arrêter de procrastiner.  

 

1° ) Comprendre pourquoi je procrastine : le syndrome de l’imposteur

Première étape : comprendre pourquoi je remets toujours tout au lendemain. Je n’y avais jamais vraiment réfléchi et j’avais la bonne excuse “j’aime travailler dans l’urgence”. C’est en discutant de ce sujet avec une coach professionnelle que j’ai compris la vraie raison de cette tendance à procrastiner. Comme beaucoup de gens autodidactes, je souffre du syndrome de l’imposteur. En résumé, il s’agit du sentiment de ne pas être assez douée dans ce que je fais. Et l’un des effets est de procrastiner. Par exemple, je prenais énormément de temps et de retard quand je devais envoyer des devis. « Suis-je suffisamment talentueuse pour oser demander à des gens de me payer pour ça? » Maintenant, je réalise cette tache directement et beaucoup plus rapidement. J’essaie de me dire que je suis douée dans ce que je fais, et que c’est donc normal d’être payée pour.

 

2°) Fixer des objectifs atteignables

Chaque jour, je fais ma to-do list. Et je faisais souvent l’erreur de planifier trop de choses. Encore une bonne excuse pour procrastiner! “De toute façon, je ne vais pas y arriver. Alors autant ne rien faire”. Maintenant, je me fixe deux taches importantes chaque jour. Je laisse également de la place dans mon planning pour les imprévus.

 

3°) Fixer des heures pour chaque tache

Je découpe mes journées en tranche horaire et je me fixe des heures limites pour chaque job. Cela peut paraitre un peu control freak mais cela m’aide beaucoup à travailler de manière plus productive. Il m’arrive même de mettre le minuteur de mon iPhone. Je me rends mieux compte du temps passé à travailler et du temps perdu à ne rien faire.

 

4°) Jouer avec les couleurs

Ces dernières semaines, je me suis beaucoup intéressée à l’influence des couleurs. Elles ont un vrai impact sur le mental au travail. Par exemple, le rouge est excellent pour la productivité, le bleu pour la créativité et le jaune pour l’énergie. En matière de décoration, je suis très neutre et je n’avais pas envie de repeindre les murs de mon bureau 😉 Petite astuce : utiliser ces couleurs en fond d’écran. Par exemple, quand j’ai besoin d’être très créative, je passe en mode fond d’écran bleu.  Une astuce très simple mais qui fonctionne!

 

5°) Utiliser les bonnes applis

Et oui, il fallait bien que je termine avec un petit conseil “nouvelle technologie”. Voici deux applications pour vous aider à moins procrastiner :

Freedom va vous permettre de bloquer vos applications et notifications. Vous pouvez planifier des tranches horaires et couper automatiquement certaines applis pendant ce temps-là. Vous ouvrez Instagram à chaque notification sans même vous en rendre compte et passez une heure dessus au lieu de bosser? Ce ne sera plus possible maintenant 😉 Il y a une version d’essai gratuite et l’abonnement annuel coute 29$.

Procraster : une appli payante également mais que je conseille fortement. Elle vous permet de planifier vos différentes taches sur plusieurs jours. Je l’utilise en période de rush car elle m’aide séparer le travail urgent du moins urgent. Elle donne également plusieurs statistiques intéressantes pour mieux comprendre votre manière de travailler.

 

Cela fait presque un mois que j’essaie de me discipliner à ce niveau là. Ce n’est pas encore parfait mais il y a déjà des progrès. Par exemple, j’arrive à garder mon rythme de 2 articles par semaine sur le blog car je les écris maintenant à l’avance. Par contre, il m’arrive encore de devoir bosser le soir et tout le weekend. J’aimerais me libérer plus de temps libre et je sais que cela passe par plus de discipline la semaine. Je n’hésiterai pas à faire un point les prochaines semaines pour vous donner l’état des lieux 😉 En attendant, si vous avez d’autres conseils, je suis preneuse 😉