Freelance : 5 manières d’optimiser son temps

optimiser_temps_freelance_daniel_wellington

Lorsque j’ai commencé à travailler comme freelance, je me suis vite rendu compte de la valeur du temps qui passe. Chaque minute est importante, et on peut rapidement être submergé. A l’occasion d’une collaboration avec la marque de montre Daniel Wellington, je vous partage 5 conseils pour optimiser son temps, afin d’en avoir pour soi 😉

Read More

J’arrête de procrastiner : mon bilan après 3 mois

Cet été, je vous parlais de mon problème de procrastination et me donnait un point d’honneur à arrêter cette mauvaise habitude. J’avais reçu pas mal de réactions à cet article. Il est vrai que nous sommes beaucoup à avoir ce défaut 😉 Je me suis dit qu’il était temps de faire un bilan 😉

 

Bilan global

Après 3 mois, je suis plutôt contente de l’avancement même si tous les jours ne sont pas parfaits. De manière générale, la technique du “batching” m’aide beaucoup dans mon problème de procrastination. J’ai séparé mes journées par tâche ce qui me permet d’avoir un workflow plus fluide. Par exemple, je m’occupe le lundi des réseaux sociaux de mes clients. Le mardi, je fais tout le travail de rédaction. Le jeudi, je me réserve une journée plus créative. Avant, je perdais un temps fou à passer d’une tache à l’autre. Par exemple, je commençais le lundi avec la création de posts Facebook pour un client. Puis je passais à la rédaction d’un article. Puis je faisais des mises à jours sur un site internet, …

Avec à chaque fois une bonne excuse pour commencer une nouvelle tache de plus en plus tard. Par exemple “Photoshop s’allume, je check vite mon feed Instagram.”

En ayant des journées où je suis dans le même “mood” tout le temps, je m’éparpille moins et donc procrastine moins entre deux jobs à terminer.

 

L’astuce que j’ai mise au point

Avoir des meilleures méthodes de productivité c’est bien, et ça aide à moins procrastiner, mais parfois ça ne suffit pas. Surtout quand il s’agit de projets personnels et que personne ne vous tombera dessus si vous êtes en retard. Ici encore, j’ai cherché dans les méthodes de productivité et de coaching. Et comment être certain de travailler su un projet ? : s’engager envers quelqu’un. Et oui, si vous dites à un ami que vous lancez un nouveau projet en septembre et que rien n’arrive, il vous demandera où ça en est. Et ça change tout. Quand vous n’êtes plus tout seul avec votre planning perso, et que vous avez donné ouvertement une date limite, vous aurez beaucoup plus envie de vous y tenir.

Pour les blogueurs qui sont en retard dans leurs articles, vous pouvez par exemple les annoncer deux-trois jours avant leurs parutions. Vous aurez beaucoup plus envie de terminer votre article pour le dimanche soir après l’avoir “promis” sur vos réseaux sociaux.

 

Procrastination : à travailler encore

Bien sur, tout n’est pas parfait au bout de 3 mois. Alors comme s’engager « publiquement » semble fonctionner, voici ce que je m’engage à travailler les 3 prochains mois :

  • Ne plus envoyer mes factures en retard (légèrement pratique pour être payée en plus :p)
  • Ne pas laisser un mail sans réponse plus de 24h
  • Répondre plus rapidement à mes commentaires sur ce blog ou sur Instagram

 

Et si vous faisiez le même excercice? N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous souhaitez améliorer de votre côté. On pourra faire le bilan ensemble 😉

Le batching : une méthode pour gagner en productivité

J’ai souvent eu l’impression de ne pas avoir assez de temps, sur une journée ou sur une semaine, pour tout faire. J’ai découvert il y a quelques temps une superbe méthode pour améliorer ma productivité. Je vous parle dans cet article du batching et vous explique comment l’utiliser.

Le batching : kesako?

Le mot “batching” vient du verbe “to batch” qui signifie “regrouper par lot”. Cette méthode est donc basée sur une technique d’organisation : regrouper toutes les taches similaires ensemble et les traiter ensemble, en une fois.

L’avantage est que vous allez mieux être concentré, et donc, plus productif. En effet, à chaque fois que vous commencez une nouvelle tache, vous avez besoin d’une période de lancement. En passant constamment d’une tache à l’autre, il vous faut plus de temps à chaque fois pour vous y mettre.

Prenons un petit exemple… Imaginons que vous avec un nouvel article à écrire pour votre blog. Vous commencez à 09h en vous disant que la partie “écriture” doit être finie à 10h30. Avant de vous y mettre, vous regardez d’abord votre feed Instagram et lisez vos nouveaux commentaires sans y répondre. Il est déjà 09h15, il est temps de s’y mettre vraiment. Il faut environ 15 minutes pour que vous soyez entièrement concentré sur une tache. A 09h45 vous êtes en pleine rédaction mais vous recevez un communiqué de presse par mail. Vous le lisez, allez voir les photos du lookbook, et repostez une tenue sur votre page Facebook. Il est 10h15. Vous regardez encore votre feed Instagram et répondez cette fois-ci à vos commentaires. Il est 10H30. Vous vous rendez compte que vous n’avez pas d’idées de photos pour illustrer votre futur article. Petit tour par Pinterest pour chercher de l’inspiration. Et sur Pinterest, le temps passe vite. Il est déjà 11h15. Un dernier petit tour par Facebook “Et après je m’y mets” et il est déjà midi. Et l’article n’est pas écrit…

Ça vous parle? 🙂 J’ai volontairement exagéré dans cet exemple mais je suis certaine que ça nous est déjà arrivé à tous. En passant rapidement d’une chose à l’autre, on ne travaille pas efficacement.

La solution est donc le batching. En regroupant toutes les taches similaires ensemble, vous gagnerez en productivité. Par exemple, je gère plusieurs pages Facebook dans le cadre de mon travail. Je pourrais très bien me demander chaque jour ce que je poste sur chaque page. Et j’y passerais la matinée à chaque fois : faire des recherches, ouvrir mes templates pour les designs, demander que le post soit approuvé par le client,… A la place, je programme tous les posts pour une semaine en une fois. C’est en général ma journée du lundi. J’y passe donc une journée entière au lieu d’y passer 5 matinées (donc 2,5 jours).

 

Comment utiliser le batching?

Pour commencer, écrivez toutes les taches que vous faites chaque semaine : écrire des articles, faire des recherches, répondre à des mails, prendre des photos pour vos réseaux sociaux, les retoucher,…. Regroupez ensuite toutes les taches qui vont ensemble et définissez un moment fixe pour chaque groupe de taches. Par exemple, vous pouvez décidez que le lundi est consacré à la rédaction d’article (et en écrire deux ou trois en une fois). Le mardi, vous vous occupez des photos. Le mercredi, vous créer vos posts pour vos différents réseaux sociaux,…

Vous verrez que vous ferez facilement deux fois plus de choses. J’ai pris ici comme exemple l’organisation d’une bloggeuse mais cette technique s’adapte à tous les domaines.

Depuis que j’essaie d’utiliser cette méthode un maximum, je trouve que je gagne vraiment en productivité. Envie de vous mettre au batching également? J’ai créé un template pour vous aider à mettre au point cette technique. Vous y trouverez des idées de tâches à regrouper + un planning à imprimer. Vous pouvez le télécharger directement ici :

 

Vous connaissiez cette méthode? Vous l’utilisez déjà? Donnez-moi votre avis dans les commentaires 🙂